Grenoble Nouvel Air Logo

Qui sommes-nous ?

Le collectif « Grenoble Nouvel Air » s’est constitué en février 2019 autour et à l’initiative d’Olivier Noblecourt. Il rassemble initialement quelques militants politiques de la gauche et de l’écologie, mais est surtout composé de nombreuses citoyennes et de nombreux citoyens engagés dans la vie de la Cité en tant qu’acteurs associatifs, syndicaux, culturels, universitaires, économiques…

Pendant plus de six mois, il multiplie les rencontres et les réunions pour poser un diagnostic sur la situation de la ville et s’interroger sur ce qui fonde l’identité grenobloise, sa grandeur et son souffle.

A la rentrée de septembre, les 200 personnes déjà mobilisées dans cette réflexion collective partagent une intime conviction : la ville de Grenoble et sa métropole resteront un formidable terreau d’innovations à condition que leurs habitants dessinent ensemble un horizon humaniste et un dessein politique audacieux, à mille lieus des plaidoyers dogmatiques et des querelles de personnes.

La situation de Grenoble nécessite un exercice de vérité et un élan de générosité. C’est un défi  qui implique de réconcilier la fraternité et l’esprit d’initiative, de retrouver l’audace de cette ville radieuse et rayonnante.

Après les premières rencontres, le collectif a rédigé un texte d’appel, qui axe les grands idées pour imprimer un souffle nouveau en termes de solidarités, d’écologie, de développement, d’attractivité, avec comme préalables la restauration de la sécurité et le refondement de la démocratie locale.

Cet appel a depuis été consigné par plus de 500 Grenobloises et Grenoblois. Il est la base sur laquelle se sont engagés le Parti socialiste (PS), le Parti Radical de Gauche (PRG), le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), CAP 21 / Le Rassemblement Citoyen, le mouvement local GO Citoyenneté ainsi que plusieurs membres et anciens responsables de Génération.s.

Ce large rassemblement citoyen, de gauche et écologiste s’impose aujourd’hui comme la seule alternative crédible au duel imposé entre Eric Piolle et Alain Carignon.

Katia Delhommeau, 46 ans, arrivée à l’Arlequin à l’âge de 9 ans. Depuis 2004, elle s’y investit comme bénévole sur plusieurs missions : la maison des enfants, les actions Pompiers-Habitants, la prévision Incendie Secours Citoyen. Sa vie professionnelle est pleine de rebonds : une société de nettoyage, la vente, auxiliaire de vie, assistante de gestion dans le privé puis dans le parapublic.

« Une formule pour me décrire ? S’il faut vraiment choisir, j’aime bien “Éco-médiatrice”, c’était mon job pendant 2 ans.»

Malika Trielles, 50 ans, 3 enfants, installée au Village Olympique depuis 1987. Premier emploi comme factrice à la Poste. Aujourd’hui assistante de vie scolaire à l’école Jean- Racine. Présidente des Dauphines, cette association créée il y a 10 ans par des mamans pour monter des projets dans le quartier avec les enfants et leur faire découvrir de nouveaux horizons. Dynamique, chaleureuse, un immense sourire, toujours partante pour le collectif.

« Mon engagement, c’est simple : faire bouger les choses, aider nos jeunes à prendre leur envol.»

Benoit Mollaret, ingénieur, tout juste sexta, quatre enfants, quartier Villeneuve. Il bosse sur la presqu’île scientifique depuis 35 ans. Il a déjà goûté avec talent aux joies de l’engagement municipal (en tant qu’adjoint à Meylan à la belle époque de Jean- Xavier Boucherle), du militantisme associatif (en accompagnant et finançant des entrepreneurs) et de l’innovation made in Grenoble (c’est le père du premier Plan de Déplacement d’Entreprise). Flegmatique et discret en apparence mais tellement bouillonnant à l’intérieur…

« Mon crédo ? Sortir des incantations et tout faire pour que la métropole renverse la table en matière de transitions.»

Clémentine Laforêt, tout juste quadra, quartier des Eaux-Claires, regard rayonnant, a grandi dans une famille « où l’on savait que les voyages forment la jeunesse ! ». À Grenoble depuis 20 ans. Trilingue anglais espagnol. Elle a bossé plus de dix ans dans l’insertion des jeunes en difficultés à l’étranger. Chargée de projet à Grenoble INP. Ses compétences sont maintenant au service des projets de partenariat et des passerelles public/ privé.

« Les acteurs de l’économie et l’équité ? Oui bien sûr, évidemment, mais à condition de travailler avec eux, pas contre. »

Olivier Noblecourt, 43 ans, 5 enfants. Coup de foudre pour Grenoble quand il débarque à Sciences Po à 18 ans. Théâtre, petits boulots, mobilisations étudiantes, et le virus de la politique locale au contact de Michel Destot : directeur de cabinet, adjoint au maire, vice-président du centre communal d’action sociale… Après 2014, il accompagne Najat Vallaud- Belkacem sur la politique de la Ville, la jeunesse puis à l’éducation nationale et depuis octobre 2017, un défi enthousiasmant pour ce pur produit de la deuxième gauche grenobloise : la lutte contre la pauvreté. Audacieux, généreux, fidèle et hyper bosseur. Un souvenir fondateur ?

« Le travail au CCAS sur la petite enfance et le pilotage du rapport de Terra Nova qui montre comment la lutte contre les inégalités commence dans les crèches ! »

Emmanuelle Legoff, 50 ans, 4 enfants, Grenobloise (quartier Lafayette) au regard franc et chaleureux. Cursus solide (École de Commerce Lille, London School of Economics). Carrière internationale dans l’audit d’entreprise et les finances. Goût prononcé pour la gestion des équipes. Résolument engagée pour la diversité et l’inclusion. Mécène à la MC2, responsable d’un réseau exemplaire (Women at work), marraine de lycéennes (Programme Capital Filles).

« J’ai toujours accompagné les femmes pour qu’elles soient plus fortes et plus visibles dans l’entreprise. Le combat est le même dans la Ville et dans la métropole.»

Romain Gentil, 33 ans, est un Grenoblois d’adoption (ses études, la société qu’il a fondée, le quartier des Grands-Boulevards) et un Européen de cœur (il a vécu 13 ans en Italie et au Royaume-Uni).  Citoyen sans étiquette politique, il est entrepreneur dans l’âme. Ses expériences de tous bords en ont fait un mélange toujours souriant, d’audace, d’optimisme, d’ouverture et de persévérance. 

« Grenoble m’a beaucoup donné et j’ai envie de lui renvoyer l’ascenseur. La Ville est à une croisée des chemins et je sens que la dynamique ambitieuse née dans notre collectif peut véritablement changer la donne. »

Michelle Daran, la soixantaine tonique, 6 enfants, centre-ville (quartier de l’Alma). Enfance en Italie et études à Sciences Po Grenoble. Ingénieure de recherche à l’Université. Spécialiste des questions sociales, de la formation et de la politique de la Ville. Adjointe au Sappey-en-Chartreuse et vice-présidente communautaire à la belle époque de Roger Caracache. Présidente d’un institut de formation, bénévole dans un café social, toujours à l’affut d’une bonne réplique…

« Notre crédo ? Nouvel air, nouvelle ère, nouvelle aire… La métropole est notre avenir commun. »

Cécile Cénatiempo, 44 ans, 3 enfants, assistante maternelle à Vigny Musset, depuis toujours à Grenoble. Militante dans l’âme, volontaire et généreuse. Impliquée dans les Jardins Partagés (Village Olympique), à l’union de quartier (présidente), dans une association professionnelle (présidente). Très mobilisée contre la fermeture des bibliothèques, attentive au sort des plus fragiles, toujours partante pour prendre des responsabilités.

Résolument de gauche et écologiste « et pourtant, je ne me retrouve pas, mais alors pas du tout, dans ce que la municipalité écolo nous propose depuis 5 ans.»

David Bousquet, trentenaire fringant, marié, arrivé à Grenoble à 18 ans et habitant à la Capuche depuis 2013. Un parcours prometteur : Sciences Po, master, l’Assemblée nationale, la Mairie, une entreprise en optimisation énergétique, la direction d’un service de location de plusieurs milliers de vélos à Grenoble, le développement international d’une entreprise de mobilité durable. Et une belle trajectoire militante : associations étudiantes, le PS, un collectif d’habitants, le CA d’une banque mutualiste, le conseil de développement de la Métro.

« Pourquoi je souris tout le temps dans nos réunions ? Parce que notre équipe a le vent en poupe et qu’elle ne manque pas d’air.»

Valère Bertrand, 52 ans, quartier Notre Dame. Comédien formé au Conservatoire National de Région, engagé dès 1988 au Centre Dramatique National des Alpes. 17 années de compagnonnage décapant avec Serge Papagalli et les acteurs qui rayonnent en Auvergne-Rhône-Alpes. Fondateur du Pot au noir au pied du Vercors (domaine de Rivoiranche – accueil d’artistes), de la compagnie La Chaudière Intime et du Tricycle. Récemment en duo à la Cartoucherie avec Don Quichotte dans le rôle d’un Sancho Panza déjanté et réjouissant.

« Depuis toujours, je tisse des traits d’union qui relient les artistes au territoire.»

Sofia Camerino a 33 ans de Grenoblitude ! Elle y est née, y a fait ses études, un beau mariage et deux garçons (le dernier vient juste de naitre !). Ses parents viennent du Maroc. Avocate au barreau depuis 2013, elle a créé quatre ans plus tard un cabinet spécialisé dans le droit du travail et de la sécurité sociale. Ses passions ? L’accès à la justice, la lutte contre les discriminations, le volley à un haut niveau, l’entrepreneuriat féminin sous toutes ses formes…

« C’est ce que ma mère m’a transmis de plus précieux, une incroyable soif de connaissance. »

Hocine Boudissa né à Gap, 46 ans, 3 enfants, arrivé en 1991 à Grenoble, depuis 25 ans à Villeneuve. Filière paramédicale (aide- soignant). Filière médico- technique (préparateur en pharmacie) à l’IMT de Grenoble et dans une école Hospitalière à Lyon. Toujours à l’écoute du public et des jeunes qu’il forme et responsabilise comme éducateur et dirigeant dans une association sportive.

Fervent défenseur du secteur 6 « parce que nos quartiers doivent être respectés et respectueux ». Sa priorité ? « La bienveillance de tous et particulièrement pour les plus vulnérables. »

Abdelghami Atif a passé son enfance au Maroc. Il est arrivé à Grenoble à vingt ans pour ses études supérieures. Il hésitait entre Paris et Toulouse mais son cousin, qui vivait sur place, l’a convaincu et il ne le regrette pas ! En 2004, il ouvre une pharmacie place Sainte-Claire. Et depuis quinze ans, il vit une expérience intense à tous les niveaux : professionnel (il a investi et les banques l’ont suivi), familial, territorial (le quartier est son jardin).

« Je m’implique, l’écoute c’est indispensable, les gens me font confiance, on se connait et on s’entraide, tout ça, je vous assure, c’est naturel. »

A. Wahbi
Aachari Bouchaib
Abdelghani Atif
Abdellah Zouhair
Abdelkarim Boukerrouye
Abdelmajid Laachachi
Abdelmoutaleb Kasmi
Abderrahim Nabil
Abderrahman Ben Amar
Abdeslem Chamekh
Abdessamie Chahlafi Yakoubi
Abir Kahlani
Abouzaid Aziz
Adil Errabia
Ahlem Labidi
Ahlem Labidi
Aicha Lakrati
Alain Faure
Alain Gstalder
Alexandre Delmaire-Sizes
Ali Khassime
Ali Shaik
Aline Chevit
Ammar Abcir
André Flageul
Anissa Kasmi
Anne Girardier
Anne Munchenbach
Anne-Marie Hoen
Annie Deschamps
Antoine Andoque
Asma Bouiyadi
Bachir Bekkal
Bachir Boutarfa
Bachir Djebali
Balendet Boungou
Baptiste Faure Daran
Béatrice Berger Marrou
Béatrice Gensburger
Belouaddah Bouchra
Benjamin Benaddou
Benoit Mollaret
Bernadette Aubrée
Bernard Pouyet
Bey Boumediane
Bouauin
Brice Baudoin
Brigitte Menage
Bruno Détrie
Bruno Garcia
Bunduki
Cécile Cenatiempo
Cécile Colomby Manhes
Céline Mathieu
Chantal Ruaudel
Charlotte Alonso
Christian Dupre
Christine Béraud
Christophe Tarricone
Claire Bertin
Claire Jouffe
Claire Court
Claude Charbonnier
Claude Fontanet
Clémentine Laforêt
Colette Dugras
Cortesi Dubroca
Dalila Khechai
Damien Fessler
Danielle Joumard
Danielle Mokhtar
Danielle Rochez
David Bousquet
David Roux
David Ryboloviecz
Doan Cin
Dominique Bosc
Dominique Chapuis
Dominique Gremeaux
Dominique Scheiblin
Driss Attach
Edouard Fournier
El Khayat El Hasane
ElHaj Dakir
Elisabeth Maurel
Elodie Savin
Emilie Borel
Emmanuelle Bertrand
Emmanuelle Legoff
Eric Angelica
Espérance Memel
Fabien Pikorki
Fabienne Lapiere
Faouzi Ghrairi
Farida Bouiyadi
Farid Khedrouche
Fatiha Wazizi
Fatima Idar
Fatma Nasraoui
Felicien Marguerettaz-Mairesse
Florence Hanff
Fouad Moumine
Foulemata Diallo
Francois-Xavier Gensburger
Françoise Vachez
Frédéric Vergez
Georges Braud
Georges Breton
Geneviève Leverve
Gérard Gerdil-Margueron
Gilles Du Chaffaut
Gilles Escala
Gilles Gemmani
Gilles MallionGisèle Perez
Gisèle Poujoulat
Gregory Vaillant
Guillaume Llorach
Guy Romier
Hamid El Kouch
Hasna Atif
Hassan Ahayaoui
Hassan Ragbi
Hayat El Faidi
Helène Berlioux
Hélène Boissel
Helène Jacquoudet
Hélène Vincent
Hervé Vittoz
Hicham Zouhir
Hocine Boudissa
Houda Ait Hsain
Housnia Tirichin
Ibrahima Dime
Ibrahima Binti
Ibrahima Said Ahmed
Ilham Taouile
Ines Atif
Isabelle Guérin
Jacqueline Albanel
Jacques Dallet
Jacques Deschamps
Jacques Desfonds
Jacques Durand
Jacques Panisset
Jacques Tawil
Jamal Rharbal
Jean Debeaupuis
Jean Rosio
Jean Schwoerer
Jean-François Lapière
Jean-Louis Attal
Jean-Loup Macé
Jean-Marc Jouffe
Jean-Marc Wauthy
Jean-Philippe Andoque
Jean-Yves Ragil
Johanna Chatelain
Jonathan L’Epée
Joseph Alonso
Juliette Régnier
Katia Delhommeau
Kheira Mallion
Kheira Staali
Laurence Fils
Laurence Finet-Girard
Leandre Perrin
Laila Awad
Louana Kondo
Lucas Graeff
Lucie Cusanno
Madeleine Faure
Malika Dakir
Malika Jaouhari
Malika Hamel
Mallory Tetu
Malika Trilles
Mamadou Diallo
Manuela Oddoux
Marc Ruchon
Marcel Bajard
Marcel Faure
Marianne Bertrand
Marie Belakhovsky
Marie Claude Bajard
Marie-Catherine Lande
Marie-Claire Courbon
Marie-Claire Rivoire
Marie-Odile Favier
Marlène Borel
Martin Vanier
Martine Aeschlimann
Mathias Jacquoudet
Maurice Coudurier
Maurice Tragni
Max Verdone
Maxime Andoque
Maxime Gonzalez
Médou Mané Diop
Mehdi El Aissaoui
Mélanie De Laleu
Michel Delafosse
Mheidi Achouri
Michel Gallitre
Michel Leullier
Michel Orier
Michel Sailard
Michele Corbin
Michelle Daran
Mina Majdi
Mohamed Aini
Mohamed Alpha Sow
Mohamed Charmouti
Mohamed Chatouani
Mohamed Elbahidi
Mohamed Elhaouli
Mohamed Habib
Mohamed Hidane
Mohamed Makni
Mohamed Sammari
Moussa Bakari
Muriel Lejeune
Mustapha Es Saiydy
Mustapha Oumiloud
Mustapha Rachdi
Mustapha Tifaki
Myriam Boudissa
Nadine Lalande
Nadjima Gaham
Najat Benaddou
Najoua Rached
Nanou Jourdan
Nathalie Tragni
Nazir Shahid
Nezha El Maakol
Nicolas Duport
Nicole Duperray
Olivier Noblecourt
Omar Chaligui
Paul Coste
Patrice Bochereau
Patrice François
Patrice Vacher
Patricia Rigaud
Patrick Criqui
Pierre-Jérôme Borsoi
Philippe Candiago
Philippe Pichon
Philippe Roux
Philippe Saltel
Pierre Bailly
Pierre Girardier
Pierre Meyer
Pierre-Karl Zahner
Quentin Henaff
Quentin Legoff
Quods Khachan
Rachid Barakat
Rachid Khatib
Rayhane Hassan
Régis Moreira
Roger Berthet
Roger Campion
Roger Merlin
Roland Vachez
Romain Gentil
Rosa Robles
Sabah Errabia
Saïd Abid
Salah Boudissa
Samir Khelloufi
Sandrine Baudoin
Sarah Boukaala
Seffou Saïzonou
Serge Coste
Séverine Riffard
Sidi Aouidate
Simone Coche
Stéphane Gemmani
Sofia Camerino
Soizic Loquet-Naël
Solenne Mollaret
Suzanne Douakha
Suzanne Genoux
Sylvie Barnezet
Tal Bruttmann
Thibaud Pikorki
Thierry Lecué
Thomas Eledut
Timothée Pikorki
Toufik Benabdelali
Valère Bertrand
Wahid Hana
Xavier D’Enquin
Yacine Atif
Yamina M’Barek
Yan Ratel
Yanis Khechai
Yansane Ouaffa
Yassine Benaddou
Yassine Benaddou
Youssef Masmoudi
Yves Helleringer
Zaccaria Affif
Zaki Khachan
Zelbah Mebarek
Zohra Habib
Zouheir Ertoubi
Zoubida Belarbi