Sélectionner une page

Olivier Noblecourt

Collectif Grenoble Nouvel Air

Âgé de 43 ans, habitant le quartier de La Bruyère à Grenoble avec son épouse et leurs cinq enfants, Olivier NOBLECOURT est candidat aux élections municipales de mars 2020, au nom du collectif citoyen, de gauche et écologiste « Grenoble Nouvel Air ».

 

Diplômé de Sciences Po Grenoble en 1998, Olivier Noblecourt a débuté sa carrière professionnelle par l’exercice de fonctions exécutives puis électives au sein de la mairie de Grenoble. Directeur de cabinet de Michel Destot de 2000 à 2008, il est adjoint au maire entre 2008 et 2014, en charge de l’action sociale et familiale. A ce titre, il est vice-président du Centre communal d’action social, alors reconnu au plan national comme un laboratoire d’innovations sociales. Sur cette même période, il est également vice-président de la Métro (communauté d’agglomération), en charge de l’université, de la recherche et de l’hébergement, Vice-président d’Actis (premier bailleur social de l’agglomération grenobloise) et administrateur de l’UNCCAS (Union nationale des CCAS).

Parallèlement, Olivier Noblecourt a apporté son expertise au niveau national sur les questions de lutte contre la pauvreté, de petite enfance et d’insertion des jeunes. Il a notamment travaillé pour le Conseil national des missions locales, a participé aux travaux du Livre vert de la jeunesse en 2009, à l’élaboration du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale en 2012 ainsi qu’au rapport Bacqué—Mechmache sur la participation et la politique de la ville en 2013. Il est également l’auteur de plusieurs rapports portant successivement sur la petite enfance (Terra Nova, 2013), l’intégration des femmes migrantes (2014) ou l’expérimentation sociale dans les collectivités territoriales.

Conseiller spécial de Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, de mai à août 2014, il la suit au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et devient directeur adjoint puis directeur du cabinet de la ministre.

De juin à novembre 2017, il était par ailleurs Directeur du programme « Urbanisme et cohésion sociale » au Commissariat général à l’investissement, avant d’être nommé Délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, un engagement qu’il qualifie comme la cause et le combat de sa vie. Chargé de l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté annoncée en septembre 2018, il pilote son déploiement qui mobilise près de 9 milliards d’euros supplémentaires et renouvelle les politiques sociales en investissant massivement dans la prévention et l’accompagnement humain des plus vulnérables.

 

« J’ai servi Grenoble pendant 20 ans, exerçant des responsabilités dans le fonctionnement municipal puis comme adjoint au maire et vice-président de la Métro. Je me suis engagé très tôt en politique, à gauche, comme militant socialiste pendant presque 25 ans. J’ai connu des réussites quand Grenoble incarnait en France l’innovation technologique et sociale, mais aussi des échecs qui ont renforcé mon besoin d’écouter et de comprendre. J’ai appris dans les responsabilités nationales que j’ai exercées dans le champ de l’éducation et de la lutte contre la pauvreté.

J’aurais pu choisir la voie tracée d’une carrière de haut fonctionnaire. Mais j’ai décidé de quitter mes responsabilités nationales pour me consacrer pleinement à ma ville, où je vis depuis 25 ans avec ma femme et nos 5 enfants. Au nom du collectif Grenoble Nouvel Air, soutenu par plus de 500 Grenobloises et Grenoblois, je suis candidat à la mairie de Grenoble. Notre ville a besoin d’un nouvel air !

Agir au service des autres, c’est l’engagement de ma vie. Aujourd’hui, mon seul parti c’est Grenoble, et c’est avec votre confiance que nous reprendrons la maîtrise de notre avenir commun ! »

Pour une ville audacieuse et humaine

L’alternative citoyenne
de gauche et écologiste

Bages Nouvel air Grenoble avec Olivier Noblecourt