Sélectionner une page

C’est avec consternation que nous avons appris que des casseurs, infiltrés dans la manifestation des Gilets Jaunes, avaient pris pour cible un local de campagne en centre-ville et une action militante organisée place Notre-Dame.

Nous dénonçons avec la plus grande fermeté ces actes aussi violents qu’inadmissibles, perpétrés envers des militantes et militants engagés. Il est notamment intolérable que le matériel de campagne d’Emilie Chalas ait été saccagé, et même pour partie incendié, et que certains de ses soutiens aient été menacés. Rien ne saurait autoriser que l’on s’attaque et que l’on intimide ainsi des militants et des élus qui défendent leurs idées dans le cadre du débat démocratique.

Nous appelons de nos vœux une campagne sereine, sur le fond, projet contre projet, dans l’intérêt de Grenoble et des Grenoblois.