« Le collectif Grenoble Nouvel Air regrette que la campagne électorale soit encore polluée par des récits purement individuels et des manœuvres politiciennes qui n’intéressent personne. Cette démission orchestrée en coulisses à la dernière minute n’est rien d’autre qu’une manipulation de plus de la part de l’ancien Maire lourdement condamné pour corruption. Après les débauchages individuels des derniers jours vient désormais le temps de l’hyperpersonnalisation. On tente de nous imposer un duel annoncé entre l’actuel et l’ancien maire. Les Grenoblois méritent mieux ! Nous tirons la sonnette d’alarme : il est plus que temps d’en venir aux bilans, aux projets et aux valeurs des équipes qui s’engagent dans la campagne électorale. En ce qui nous concerne, nous continuons à nous positionner sur le fond, pour proposer un projet d’alternance qui réponde aux préoccupations et attentes des Grenoblois, ainsi qu’aux vrais enjeux qui sont ceux de Grenoble.