Communiqué de presse 15 mars 2020

Les résultats des élections municipales constituent ce soir une déception pour l’ensemble du collectif Grenoble Nouvel Air. Après une campagne marquée par une très forte mobilisation de terrain et une volonté de porter un projet ancré dans la vie quotidienne des Grenobloises et des Grenoblois, le contexte de cette fin de campagne a fait prévaloir, légitimement, des enjeux nationaux et de santé publique qui ont rendu notre offre politique moins audible dans un contexte de très forte abstention. Nous tenons à remercier vivement les électeurs qui ont choisi, dans ce contexte difficile, de porter l’alternative de gauche et écologiste pour Grenoble.

Nous prendrons le temps d’analyser les causes de cet échec, mais ce soir, c’est l’intérêt de la ville qui doit primer. Fidèles à notre volonté constante de rassemblement de la gauche, nous sommes prêts à œuvrer en ce sens. Les Grenobloises et Grenoblois ont clairement inscrit l’avenir de notre ville à gauche, ce qui correspond à nos valeurs et à notre identité. Aussi, nous ne participerons à aucun rassemblement avec la droite.

Pour une ville audacieuse et humaine

L’alternative citoyenne
de gauche et écologiste

Nos dernières vidéos !

Pour une ville solidaire et à l'écoute des aînés

Nos priorités pour l'éducation

Droits des femmes et lutte contre les discriminations de genre

Nos priorités pour le commerce à Grenoble

Pour une ambition culturelle à Grenoble

Nos priorités pour la vie quotidienne

20 engagements

Le prochain mandat municipal sera décisif pour relever les défis nés de l’urgence climatique, des inégalités sociales et de la crise démocratique. Notre projet vise à donner aux Grenobloises et aux Grenoblois les moyens d’être les acteurs de ces transitions. La politique de l’équipe sortante, en privilégiant les symboles et les postures dogmatiques, a perdu le sens du service public et le lien avec les habitants. Notre ville doit redevenir le lieu des réponses concrètes et innovantes aux besoins du quotidien. Grenoble doit retrouver son exemplarité pour créer du lien social, protéger les plus fragiles, se battre pour l’emploi et permettre de se projeter dans l’avenir. Nous voulons développer les synergies plutôt qu’attiser les tensions, choisir la mixité en refusant l’entre-soi.

Nos 20 engagements vont tous dans le même sens : construire une alternative responsable pour la justice sociale et le développement écologique, renouer avec les valeurs de solidarité, d’audace et de créativité qui fondent l’identité grenobloise, faire vivre une démocratie locale à l’écoute aussi des «sans voix».

Ces convictions guident mes engagements au sein de la vie grenobloise depuis plus de 20 ans. Après avoir exercé des responsabilités nationales exigeantes dans les champs de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de recherche, de la transition écologique et de la lutte contre la pauvreté, j’ai fait le choix de me consacrer à ma ville. J’ai toujours défendu mes convictions avec combativité et enthousiasme. Aujourd’hui, avec l’engagement de plus de 700 Grenobloises et Grenoblois et le soutien de 6 mouvements politiques de gauche et écologiste, mon seul parti c’est Grenoble.

Les 15 et 22 mars prochains, c’est avec votre confiance que nous reprendrons la maitrise de notre avenir. Grenoble mérite un nouvel air !

Olivier Noblecourt

D'où vient l'initiative ?

Tout a débuté à Grenoble un soir de février 2019 autour d’Olivier Noblecourt dans un café bondé pour mettre en débat ce triple point d’interrogation inquiétant. Une cinquantaine d’amis ont alors décidé, avec enthousiasme et détermination, qu’il fallait relever les manches collectivement.

Pendant six mois, les rencontres et les réunions se sont multipliées avec un seul objectif : s’interroger ensemble sur les sensibilités et les fiertés qui font l’identité grenobloise, sa grandeur et son souffle.

Qui sommes-nous ?

Les 200 personnes déjà mobilisées dans cette réflexion collective viennent d’horizons très divers, mais ils partagent une conviction : la ville et sa métropole resteront un formidable terreau d’expérimentation à condition que ses habitants dessinent ensemble un horizon humaniste et un dessein politique audacieux.

La démarche qui nous réunit s’appuie sur une méthode de discussion à mille lieues des plaidoyers dogmatiques et des querelles de personnes. L’endormissement grenoblois est un sujet grave qui nécessite un exercice de vérité et un élan de générosité. C’est un défi qui implique de réconcilier la fraternité et l’esprit d’initiative, de retrouver l’audace de cette ville radieuse.

Après les premières rencontres du mois de juin, le collectif a rédigé un texte d’appel qui fixe les grands défis pour imprimer un souffle nouveau en termes de solidarité, d’écologie, de développement et de sécurité.

En signant l’appel GreNobleNouvelAir, nous vous invitons à écrire ensemble les lignes de cette promesse collective.

Nouvel air assurément, nouvelle ère nécessairement, nouvelle aire résolument !

Grenoble Nouvel Air Olivier Noblecourt
Bages Nouvel air Grenoble avec Olivier Noblecourt